Dix de retrouvés – Janet Evanovich

dix_de_retrouvés-Janet_evanovichJ’ai lu les aventures de Stéphanie Plum, chasseuse de primes calamiteuse, il y a une bonne dizaine d’années. Les traductions en français s’étaient malheureusement interrompues après la sortie du tome 9 en 2007. L’auteur américaine elle ne s’est pas arrêtée et, au rythme d’environ un livre par an, en est à son 21ème tome ! Les 9 premiers tomes sont des livres rocambolesques mais vraiment amusants. Stéphanie est gaffeuse et a le don de se mettre dans le pétrin ou dans des situations plus qu’improbables. Son entourage n’est pas en reste. Tous les personnages sont hauts-en-couleurs, attachants et pour certains assez loufoques. Ces romans sont de vraies lectures qui détendent, et il en faut ! Ne vous laissez par influencer par le flop du film Recherche bad boys désespérément avec Katherine Heigl, inspiré du premier roman de la saga. C’est vraiment une série Girly qui vaut le détour. La sortie du film en 2012 a coïncidé avec la ré-édition de cette saga. Petit à petit les tomes sont reparus et, dans la continuité des 9 premiers, les tomes 10 et 11 sont enfin sortis en mars ! J’ai donc craqué sur le tome 10 : dix de retrouvés.

4ème de couverture :
Fâcheuse coïncidence ! Alors que Stéphanie Plum et sa partenaire Lula s’arrêtent à l’épicerie pour acheter des nachos, la boutique se fait braquer par le Diable rouge, membre des Exterminateurs de Comstock Street. La situation dégénère et, bien vite, la tête de Stéphanie est mise à prix. Elle n’a qu’une solution : se cacher dans le mystérieux appartement de Ranger, le chasseur de primes le plus sexy de Trenton. Ce qui n’est évidemment pas pour plaire à son petit ami par intermittence, Joe Morelli. Le compte à rebours a commencé, mais Stéphanie n’est pas du genre à se laisser abattre…

J’ai retrouvé avec plaisir Stéphanie, Lula, Mamie Mazure, et leurs folles aventures. La dose de situations cocasses et de personnages extravagants et déjantés est à la hauteur des romans précédents. Mais, la tête de Stéphanie étant mise à prix, elle se planque … du coup d’une part le suspense a du mal à décoller et d’autre part le côté investigation n’est pas très développé. Malgré tout, la lecture est plaisante. La petite percée dans l’univers du mystérieux et ténébreux Ranger est sympa. Les arrestations de Stéphanie valent toujours le détour et elle commence enfin à faire des progrès dans son métier. Par contre, côté cœur, on attend toujours qu’elle mûrisse. Ou alors c’est moi qui ait mûri ces dix dernières années (ouf) et j’ai un regard différent sur cet aspect de l’histoire.

Bref, après 8 ans d’attente, je suis contente d’avoir retrouvé l’anti-héroïne Stéphanie Plum. Même si j’ai préféré d’autres tomes de la saga, j’ai passé un bon moment avec cette lecture bien distrayante. J’espère qu’il y aura plus de suspense dans le tome 11, intitulé « comme onze comprend ».  Si vous aviez adhéré à la saga le côté décalé est toujours bien présent, et rien que pour le plaisir de retrouver vos personnages fétiches je vous le conseille. Si vous ne connaissez pas, laissez-vous tenter par « la prime », le premier tome !

331 pages, Ed. Pocket, Trad. N. Ancion, A. Demoulin, 2015.


Publicités

18 réflexions sur “Dix de retrouvés – Janet Evanovich

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s