Atomka – Franck Thilliez

Atomka_Frank-ThilliezMes lectures des romans de Franck Thilliez ont commencé avec « Le syndrôme E » puis « GATACA ». Ce sont les premiers livres où l’auteur réunit ses deux enquêteurs fétiches, Lucie Henebelle et Franck Sharko. Dans les romans précédents que je n’ai pas lus, les 2 inspecteurs  évoluaient indépendamment l’un de l’autre. Sharko dans « Train d’enfer pour ange rouge » et « Deuils de miels » et Lucie dans « La chambre des morts » et « La mémoire fantôme ».
Depuis, l’auteur a remis en scène le duo Henebelle/Sharko dans « Atomka », paru en 2012, puis dans « Angor » en 2014 et finalement dans le tout récemment sorti « Pandémia ». Le battage médiatique autour de « Pandémia » m’a donné envie de me pencher sur la suite des aventures de ce duo. J’ai donc entamé la lecture d’Atomka dont je trouve la couverture très réussie.

Atomka se situe plus d’un an après la fin de GATACA, quelques jours avant Noël. Désormais, les deux flics bossent ensemble au 36, quai des Orfèvres. La découverte du cadavre d’un journaliste de faits divers enfermé dans le congélateur de sa maison les lance sur une nouvelle enquête glaciale. Leurs investigations les amènent rapidement à constater qu’une collègue et amie du journaliste a disparu. Elle avait pris de nombreuses précautions pour garder le sujet de son investigation actuelle secrète. L’enquête se corse encore plus lorsque d’anciennes affaires de noyade dans des lacs de montagne remontent à la surface. Nos inspecteurs vont devoir se remonter les manches pour mettre de l’ordre dans tout cela. Pour couronner le tout, Sharko se retrouve confronté à ses anciens démons… Un ennemi mystérieux se joue de lui, de ses nerfs et lui tend de macabres pièges.

Nos inspecteurs ont les caractéristiques classiques des héros de romans policiers. Ils se dévouent entièrement à leurs enquêtes et ont tous les deux été largement égratignés par la vie. Malgré tout, ce tandem Sharko / Lucie fonctionne à merveille. Ils sont attachants, avec chacun leurs défauts et je les ai retrouvés avec plaisir. Le duo apporte une réelle dynamique à l’histoire et, par moments, le récit de leur quotidien permet de respirer un peu dans cette enquête haletante.
Les nombreuses ramifications de l’enquête, mèneront nos inspecteurs à suivre plusieurs pistes, en région parisienne, dans les Alpes, au Nouveau-Mexique et dans les pays de l’Est. Rien que cela vous donne une idée du rythme effréné de l’enquête. Le 2ème volet de l’histoire sur les vieux démons de Sharko est lui aussi très bien mené. Il s’intercale adroitement dans l’enquête principale.
L’auteur fait quelques références à des événements des deux livres précédents. Bien que je les ai lus il y a déjà un petit moment, cela n’a en rien perturbé ma lecture car les faits sont suffisamment bien rappelés. Des événements antérieurs à ces deux livres et liés au passé de Sharko sont également mentionnés. Ces sujets sont très bien abordés et je n’ai pas été gênée dans ma lecture même si je ne les avais pas lus. Par contre, les lire après aura sans doute moins de saveur, le suspense doit être un peu éventé. Si vous pensez lire toute la série mieux vaut donc se mettre à jour avant d’entamer celui-ci.

Même si l’ensemble est un roman très dense, je me suis totalement absorbée dans la lecture de ce livre. Probablement parce que le sujet abordé m’a plu et apporte beaucoup à l’ambiance du livre. Comme la 4ème de couverture n’en dévoile pas trop, je n’en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise. Le travail de documentation de l’auteur est impressionnant et apporte une vraie dimension réaliste à son histoire, ce qui favorise notre immersion dans l’enquête. Cet aspect thriller avec bases scientifiques est une caractéristique de Frank Thilliez et a encore une fois bien fonctionné, la tension et le suspense sont au rendez-vous.
Une fois sortie du tourbillon du livre, je me suis quand même dit qu’il y avait peur être un petit côté « too much » dans cette histoire qui combine beaucoup d’éléments. De même, nos inspecteurs sont abonnés aux crimes inhabituels et ou horribles, heureusement que tout cela n’est que fiction ! Mais l’important est le plaisir procuré pendant la lecture. Donc oui, ce n’est pas pour rien que cet auteur nordiste est abonné aux  « best-seller » et a gagné le titre de « Maître du Thriller ». Un jour, je me pencherai sur ses autres livres, parus en dehors de cette série. Mais, avant cela, je pense continuer rapidement sur ma lancée parce que Pandémia m’intrigue beaucoup. J’ai un petit faible pour les histoires de virus…

605 pages, Ed. Pocket, 2013

Publicités

2 réflexions sur “Atomka – Franck Thilliez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s