La trilogie des gemmes T1 : Rouge Rubis – Kerstin Gier

Rouge_Rubis-Kerstin_GierLe titre m’a interpelée et la couverture m’a attiré l’œil. La quatrième de couverture du livre tient en 3 lignes : « Elle est le Rubis, la douzième, l’ultime voyageuse. Avec elle, le cercle est refermé, le secret est révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps. » Certes, elle nous en apprend peu mais comme je me plains souvent des résumés qui en révèlent trop, je cautionne. Et puis ça a suffit à m’intriguer…

L’héroïne du récit est Gwendoline, une adolescente sans histoire mais membre d’une famille hors du commun : leur lignée est porteuse d’un « gène » de voyage dans le temps. Chez les porteurs, ce pouvoir se manifeste à la fin de l’adolescence. La cousine de Gwendoline, Charlotte, a été préparée toute son enfance pour y faire face. Mais surprise, il s’avère que c’est Gwendoline et non Charlotte qui a hérité du gène ! La voila projetée dans le temps et dans les arcanes d’une société secrète où mystères et querelles familiales dominent.

Ce premier tome se lit bien. L’écriture est agréable avec de l’humour et de la dérision, éléments que je ne m’attendais pas à trouver dans le livre. Selon moi, la couverture préfigurait plutôt un univers assez sombre. Elle n’est donc peut être pas tout à fait en adéquation avec le livre mais je la trouve esthétiquement réussie et elle a contribué à mon choix de lecture.
Gwendoline est une ado attachante et, évidemment, il y a un garçon dans l’histoire : Gildeon de Villiers arrogant, prétentieux mais très beau garçon … Nos deux héros se taquinent et certains de ces passages m’ont fait sourire.
Un troisième pilier de l’histoire est la société secrète, très ancienne, qui prépare et protège les voyageurs dans le temps. Mais qui dit société secrète dit secrets, mystères et complots… Gwendoline est déroutée dans cet univers auquel elle n’a pas été préparée. Mais pour se guider elle peut compter sur son caractère bien trempé, son intelligence, son côté intrépide et sur sa meilleure amie qui lui est entièrement dévouée. Les passages mettant en scènes les 2 copines sont plaisants et divertissants, un bon retour en adolescence avec tous les clichées qui vont avec.
Les porteurs du gène ne peuvent tout de même pas partir dans le passé en jeans ! La société secrète compte donc dans ses rangs, en plus de ses austères membres, une très sympathique et talentueuse costumière. Les tenues des différentes époques sont donc bien présentées et joliment décrites. Les réflexions de Gwen sur celles-ci viennent encore égayer le livre.
En conclusion, ce roman est bien de la littérature jeunesse mais avec une histoire intrigante à souhait, des personnages bien travaillés, des rebondissements et pas trop d’amour. On progresse dans l’histoire en même temps que Gwendoline, sans maîtriser tous les éléments. A la fin de ce premier tome, il reste pas mal d’énigmes, même si je pense avoir deviné certains développements futurs. Je suis curieuse de connaître la suite des évènements et je lirai donc les 2 tomes suivants. De nouveaux agréables moments de lecture détente en perspective…

la_trilogie-_des_gemmesJ’avoue, je n’avais pas du tout entendu parler de cette trilogie avant de lire ce livre. Pourtant, celle-ci est sortie en 2011/2012 en français et est en cours d’adaptation au cinéma. Les films issus des deux premiers livres sont sorti en France en 2013 et 2014 et le film adapté du 3ème tome sortira en 2016. Ce ne sont pas des production hollywoodiennes mais allemandes. J’imagine donc qu’elles n’ont pas eu le même impact médiatique que les autres romans ado adaptés ces derniers temps outre atlantique (Hunger Games, Labyrinthe, Divergent,…). Pourtant, une nouvelle édition des tomes 1 et 2 est sortie avec des couvertures qui me plaisent moins mais qui font écho aux affiches des films. Elles sont beaucoup moins sombres et mystérieuses et donc peut être  plus en accord avec le livre.

Et vous avez-vous entendu parler de cette trilogie ? L’avez-vous lue ?

416 pages, Ed. Milan, Trad. N. Lemaire, 2011.

Publicités

3 réflexions sur “La trilogie des gemmes T1 : Rouge Rubis – Kerstin Gier

  1. J’ai vu le film tout à fait par hasard … et j’avais trouvé ça très bien! Le fait que ce soit allemand ne permet pas un battage médiatique aussi important que pour les films américains, mais j’ai trouvé ça très rafraîchissant… J’envisage aussi de lire la suite :-) et la costumière est aussi très « attachiante » dans le film….

    J'aime

    1. Hello, merci pour l’info ! Une fois que j’aurai fini la lecture de la saga je me pencherai sur les films puisque tu les conseilles :) Bonne lecture et à bientôt.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s