Glitch – Heather Anastasiu

Glitch_T1-Heather_AnastasiuUne dystopie « young adult » parce que ça faisait longtemps, que la couverture est jolie, le titre intriguant et parce que l’héroïne s’appelle Zoé ! Alors, un croisement entre Matrix et Hunger Games, ça vous tente ?

Les livres Hunger Games sont parus en français en 2008, 2009 et 2010 et les adaptations cinématographiques ont suivi, avec le dernier volet tout juste sorti dans les salles. Suite a ce succès, les dystopies se sont multipliées. Celle-ci est sortie en 2012 et mêle de la SF (une puce est implantée dans la population pour éradiquer les émotions et éviter les conflits) et du paranormal (certains sujets développent des pouvoirs particulier). La 4ème de couverture présente bien l’univers et ne dévoile pas trop d’éléments de l’intrigue donc la voici :
Il y a deux siècles de cela, l’humanité a payé au prix fort ses appétits démesurés lorsque le feu de mille armes nucléaires a littéralement rasé la surface de la planète. Sous terre, au sein de la Communauté, la souffrance et la guerre ne sont plus que de lointains souvenirs : des puces implantées dans le cerveau de ses membres ont permis d’éradiquer enfin toutes ces émotions qui ont bien failli mener les hommes à leur perte. Lorsque la puce de Zoe, une adolescente technologiquement modifiée, commence à glitcher (bugger), des vagues de sentiments, de pensées personnelles et même une étrange sensation d’identité menacent de la submerger. Zoe le sait, toute anomalie doit être immédiatement signalée à ses Supérieurs et réparée, mais la jeune fille possède un noir secret qui la mènerait à une désactivation définitive si jamais elle se faisait attraper : ses glitches ont éveillé en elle d’incontrôlables pouvoirs télékinésiques… Sa liberté nouvellement acquise va toutefois lui donner des ailes et, tandis que Zoe lutte pour apprivoiser ce talent dévastateur tout en restant cachée, elle va rencontrer d’autres jeunes Glitchers : Max le métamorphe et Adrien, qui a des visions du futur. Ensemble, ils vont devoir trouver un moyen de se libérer de l’omniprésente Communauté et de rejoindre la Résistance à la surface, sous peine d’être désactivés, voire pire…

Le petit côté « Matrix » innove, nous sommes tous connectés via les puces à la communauté, il n’y a pas d’individualité, sauf chez les Glitcheurs. Les descriptions du monde sous la surface sont donc forcément ternes. Tout est gris et semblable, il ne faut surtout pas susciter l’intérêt, la curiosité ou un émerveillement face à de la beauté. Celles sur « l’extérieur » seront à l’inverse plus chaleureuses et poétiques. Pourtant, découvrir cet univers austère via les yeux de Zoé est intéressant. Surtout que celui-ci a une face cachée, qui rime avec risques et dangers.
Zoé va aussi découvrir les émotions et cet aspect du livre m’a bien plu. J’ai apprécié la voir s’ouvrir à ces émotions, quelles soient positives ou négative et arriver à mettre un nom sur celles-ci. Surtout qu’elle va rapidement devoir apprendre à gérer ses émotions et à apprivoiser son pouvoir sans que son comportement déviant ne soit repéré ou que son moniteur cardiaque ne s’emballe !
Que d’ingrédients pour un récit prenant, rythmé et qui nous réserve surprises et rebondissements.

Bien sûr, vous l’aurez deviné, avec ces 2 garçons qui gravitent autour de Zoé, il va y avoir de la romance dans l’air. Le slogan de la couverture « l’amour est une arme » l’annonce aussi. Heureusement, on ne nage pas dans le mièvre. Pour des individus adolescents qui n’ont jamais rien ressenti, la découverte des premiers émois et des sensations physiques liées à l’amour va avoir l’effet d’un tsunami. Donc oui c’est rapide, ça tient du coup de foudre et manque peut-être un peu de crédibilité mais au moins ça permet de développer d’autres aspects de l’histoire. Tout ne tourne pas autour de cette romance et c’est qui fait l’intérêt du livre.

Bien sûr à la sortie de ce premier tome nous n’avons pas encore une vision claire de tous les aspects de cet univers mais j’ai bon espoir de mieux le découvrir dans les tomes suivants. J’ai trouvé ce premier tome prenant, sortant des sentiers battus et riche en rebondissements. La visite chez le médecin est particulièrement édifiante…
Après ma lecture, je me suis rendue compte que les avis sur ce livre étaient plutôt mitigés sur la toile . J’ai donc bien fait de ne pas les regarder avant ! Ils m’ont aussi appris que la suite est de mieux en mieux pour ceux qui, comme moi, ont apprécié ce 1er tome… A suivre donc !

368 pages, Ed. R-jeunes adultes, Trad. M. Nasalik, 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s