Angor – Franck Thilliez

Angor_Franck-ThilliezOui le poche est sorti fin 2015, oui je l’ai enfin lu, oui je n’ai pas regretté et oui j’en veux encore ;)
Voici la suite des aventures de Sharko et Hennebelle. Elles ont démarré avec le diptyque « le syndrome [E] » et « [GATACA] » puis se sont poursuivies avec « ATOM[KA] », le présent « [ANGOR] » puis Pandémia, sorti fin 2015. Petit avertissement, il vaut mieux les lire dans l’ordre…

Il s’est écoulé quelques mois depuis la fin d’Atomka et nous retrouvons Sharko et Hennebelle parents de jumeaux. Lucie est sur la fin de son congé maternité et reprendre les enquêtes la démange surtout quand Sharko se trouve embarqué dans une grosse enquête. L’équipe, dirigée par le capitaine Nicolas Bellanger, est appelée dans une planque où une femme abandonnée vient d’être retrouvée. En remontant la piste nos enquêteurs découvrent que pas moins de 12 femmes sont passées par cet endroit ! En parallèle, nous suivons l’adjudant Camille Thibault de la caserne de gendarmerie de Villeneuve d’Ascq (près de Lille). Depuis sa greffe de cœur, Camille fait un cauchemar récurant dans lequel elle voit une femme enfermée appeler à l’aide. Elle essaye de comprendre d’où vient ce cauchemar et enquête pour connaître l’identité de son donneur. Bien sûr, leurs chemins vont se croiser et voilà nos quatre comparses, Lucie, Sharko, Camille et Nicolas parti pour une plongée dans les cercles de l’enfer.

Il y a du sang neuf dans ce récit, j’ai beaucoup apprécié le personnage de Camille, technicienne d’investigation criminelle chez les gendarmes dont le rôle devrait se cantonner au relevé d’indice. Pourtant, elle a du flair et met un tel acharnement dans sa quête qu’elle nous rappelle quelqu’un. Le personnage du capitaine Bellanger prend aussi de l’ampleur dans ce tome et le passage du tandem Sharko Hennebelle à ce quatuor qui apporte une nouvelle dynamique m’a bien plu. A nouveau, on ne peut également que souligner le travail de documentation admirable de Mr Thilliez.  On apprend on découvre, on s’effraye, on plonge dans les dictatures en Amérique latine, en Espagne, l’histoire trouble du Kosovo, les problèmes de compatibilité des greffes, … J’ajoute une mention spéciale pour le titre, belle trouvaille qui colle parfaitement au sujet.

Comme toujours, la recette fonctionne a merveille. Au démarrage, les éléments se mettent en place puis, la tension montre crescendo, l’horreur aussi et le tout fini en apothéose. Et même au delà, on sent se dessiner un schéma qui relierait l’horreur des évènements de Atomka, de ceux-ci et d’un autre funeste projet. J’ai hâte de lire la suite, nos héros vont surement encore avoir maille à partir avec un ennemi glaçant, peut-être le pire de tous puisque je sais que Pandémia vient clôturer ce cycle (et nos deux héros auront bien mérité leur repos). Petit plus, je suis aussi curieuse de savoir ce que contient le lettre arrivée sur le bureau de Nicolas et ce qu’elle engendrera même si j’ai échafaudé mon hypothèse…

Pour souffler un peu après cette plongée dans les noirceurs de l’âme et me laisser un peu de temps pour savourer comme il se doit ce fameux Pandémia, fin d’un cycle, ma prochaine lecture sera d’un registre beaucoup moins sombre.

637 pages – Ed. Pocket – oct 2015.

Publicités

Une réflexion sur “Angor – Franck Thilliez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s