Ça peut pas rater – Gilles Legardinier

Ca_peut_pas_rater-Gilles_LegardinierAprès être sortie de « Retour à Whitechapel » que j’ai peiné à lire, j’ai eu envie d’une lecture facile, légère, fraîche et j’ai plongé sur ce Legardinier sorti tout récemment en format poche. Le moins que l’on puisse dire est qu’il a rempli toutes mes attentes !

Nous rencontrons Marie, qui vient de se prendre une veste magistrale et se retrouve célibataire. Du coup, elle est on ne peut plus remontée contre les hommes ! Pour tenir face à la déprime qui guette, Marie va canaliser son énergie dans ses désirs de vengeance contre la gente masculine. Bien sûr, c’est surtout sur son ex, un vrai goujat, que les plans de Marie se concentrent mais les autres hommes malfaisants de son entourage ont également intérêt à se tenir à carreau. Marie va déborder de créativité dans sa croisade et pourra compter sur le soutien de sa meilleure amie, Émilie, qui sera également mise à contribution pour les opérations de terrain… 

La plume de Monsieur Legardinier est très en verve dans ce roman, j’ai souvent souri et j’ai mis de côté deux passages pour vous les faire partager :
« Il doit certainement exister quelque part une caverne secrète ou un entrepôt mieux gardé que la réserve fédérale, où tous les types cool sont stockés en secrets. De temps en temps, l’un d’eux parvient à s’échapper, mais il n’est pas facile de le repérer au milieu de tous les autres. »
« Maintenant, je sais. Le Père Noël, la petite souris, les grand amour et les farfadets avec des chaudrons remplis d’or n’existent pas. »

Vous l’aurez compris, entre les plans de vengeance loufoques de Marie et sa décision d’en avoir définitivement fini avec homme qui se trouve contrariée par un alignement des astres, il y a un fort potentiel sourire, bien-être et bonne humeur dans ce roman. Le tout est garni de réflexions sur les relations hommes-femme, la compréhension des genres, la croyance en l’amour, le courage, le fait de se relever suite à un échec, etc. Ces sujets sont abordés avec un regard empli de sagesse, de tolérance, de délicatesse et d’humour. La vision qu’a cet homme de la vision qu’ont les femmes des hommes (vous suivez toujours là ?) est étonnante et justesse et de subtilité. Bref, de belles leçons de vie sont distillées au travers de ces pages, et ça fait du bien. Le tout est porté par une héroïne haute en couleurs et excessivement attachante. Les expressions/jurons de Marie sont tous plus créatifs les uns que les autres et se savourent. Les personnages secondaires sont consistants et certains ont également un petit grain de folie. Mettez tout ce petit monde ensemble et l’on évolue de situations rocambolesques en quiproquos désopilants. L’auteur a débordé d’inventivité pour nous faire sourire.

Alors que « Et soudain tout change » m’avait laissé une impression en demi-teinte (il était plus dans l’émotion et moins dans l’humour), dans ce roman j’ai retrouvé tout ce qui m’a fait adorer les 2 premiers opus de la série des livres à couvertures de chat. Je trouve même que la recette de Mr Legardinier relève un peu de la magie, il parvient à la faire varier sans jamais nous lasser, il nous parle des relations humaines dans un contexte toujours renouvelé et à chaque fois il donne naissance à une batterie de personnages loufoques mais dans lesquels on peut quand même un peu se retrouver. On aimerait même les rencontrer dans la vraie vie ces personnages imaginés par l’auteur et finalement comme ils sont tous ses créations, je me dis que si l’occasion se présente j’irais bien à sa rencontre. D’ailleurs, je remarque que je prends aussi de plus en plus de plaisir à lire les dernières pages de remerciements où les auteurs se livrent et viennent au contact de leurs lecteurs. Les mots de Mr Legardinier sur ces rencontres sont très bien tournés et plein de gratitude.

J’ai refermé ce livre en me disant qu’il était vraiment top, qu’il faisait du bien et que j’avais envie de partager cette pépite. J’ai d’ailleurs déjà trouvé à qui je vais en offrir un exemplaire, l’idée s’étant imposée à moi d’elle même ! Bref, foncez, c’est drôle, ça fait du bien, c’est génial. Et je termine par cette phrase du livre : « Marie, comme on dit chez toi, je te Globiche très fort ». Lisez, vous comprendrez.

448 pages, Ed. Pocket, 2016.

Ps : Ce livre figurait dans mes envies pour 2016 listées dans ma rétrospective 2015. Après « Le secret de la manufacture de chaussettes inusables« , ça m’en fait déjà deux de lus.

Publicités

9 réflexions sur “Ça peut pas rater – Gilles Legardinier

    1. Salut Grâce et merci pour ton commentaire. Le retour font toujours plaisir. Pour moi, le plus de Demain j’arrête, était le plaisir de la découverte. J’ai beaucoup apprécier cette dernière histoire et je pense aussi l’avoir lue à un moment propice. Je crois que le moment ou l’état d’esprit lorsqu’on lit ce genre de livre influe plus que lors de la lecture de polar par exemple.

      Aimé par 1 personne

    1. Salut Anaëlle, et merci pour ton commentaire. Je ne peux que t’encourager à lire les autres livres à couverture de chat alors ;) Et pour le choix du suivant et bien dirige toi vers le l’histoire qui t’as l’air la plus tentante au vu des 4èmes de couvertures :)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s