La prétendue innocence des fleurs – Calderon et de Moras

La-prétendue-innocence-des-fleurs_Calderon_de-MorasJ’attaque ma sélection de lectures poche pour l’été avec « la prétendue innocence des fleurs ». Cette histoire mêlant affaire criminelle et bouquets de fleurs m’intriguait. Verdict ? Le livre a tenu toutes ses promesses et  je n’ai pas été déçue du voyage !

J’avoue le thème du langage des fleurs mentionné dans le résumé de la 4ème de couverture m’a attiré et comme il n’en révèle pas trop, le voici :
Le bouquet était prêt : cinq iris mauves, cinq lys blancs et deux jacinthes sauvages. Dans quelques heures à peine, il serait déposé au cabinet du juge d’instruction Marc Ferrer, plongé dans la plus importante affaire criminelle de sa carrière. Marc connaît le langage des fleurs, il sait que les lys blancs évoquent la pureté et que les jacinthes invitent à l’amour. Pourtant, ces fleurs-là lui inspirent la mort. Celle d’une jeune femme et d’un amour fou disparu huit ans plus tôt…
De Paris à Venise, de bouquets en bouquets, vers quel secret enfoui le conduira ce nouveau jeu de piste ?

J’ai beaucoup apprécié cette histoire qui se lit très bien, avec la bonne dose de suspense qui nous intrigue mais qui nous fait également apprécié le voyage sans trop de hâte. En effet, ce jeu de piste que propose les bouquets est prenant et envoutant et la narration est très bien maitrisé. Ce thriller propose un mélange des genres réussi en mariant un côté polar avec l’enquête du juge et la petite touche mafia, un petit côté sentimental avec l’amour perdu et les bouquets et de la psychologie où on explore les blessures du passé et la nature humaine. De plus, le sujet de la signification des fleurs s’exprime ici à merveille et ma curiosité sur le sujet a été assouvie.

En conclusion, je vous le conseille chaudement ce thriller original et surprenant dont on ressort charmé et apaisé. Bref, un roman prenant, élégant et pas trop sombre, parfait pour l’été. Je suis ravie de ce premier roman de ce duo et je suis curieuse de voir si ils récidiveront !

360 pages, Ed. Le Livre de Poche, mai 2016.

Publicités

2 réflexions sur “La prétendue innocence des fleurs – Calderon et de Moras

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s