Houdini Magicien et détective – Metamorphosis – Vivianne Perret

metamorphosis_houdini_tome1-vivianne_perretJ’ai longtemps lu la saga de Nicolas le Floch, enquêteur pour les affaires spéciales sous Louis XIV. Au bout d’une petite dizaine de tomes, j’ai fini par m’en lasser. Cette nouvelle saga mettant Houdini dans la peau d’un détective pourrait être un bon substitut dans le registre enquêtes sur fond de roman historique.

Voici la 4ème de couverture  : San Francisco, juillet 1899. Le jeune magicien Harry Houdini, en tournée en Californie avec sa charmante épouse Bess, fait alors sensation avec son tour Metamorphosis (ou la malle des Indes) et son tout nouveau numéro d’escapologie, où il se débarrasse de dizaines de menottes et de chaînes en quelques minutes.
Après l’un de ses spectacles, Houdini est invité à se rendre à Chinatown chez un riche négociant en soie. Ong Lin Foon, qui n’a aucune confiance en la police, lui demande de retrouver sa nièce, kidnappée à son arrivée à San Francisco. Le marchand craint qu’elle n’ait été enlevée pour aller grossir les bordels de Chinatown. Poussé par Bess qui juge le sort de ces victimes révoltant, Houdini accepte de mener l’enquête. Ce que Bess ignore, c’est que le magicien va également mener en parallèle une mission secrète pour le gouvernement américain…

Ce premier tome nous présente Houdini, sa femme Bess et un jeune garçon qui se passionne pour la magie. Nous découvrons le quotidien du couple qui fait face au succès grandissant de Houdini. Bien sûr, ils n’oublient pas leurs origines modestes même si ce succès s’accompagne d’une progressive élévation sociale.

L’intrigue est bien amenée mais pèche part certains aspects. D’une part le suspense ne décolle jamais réellement et d’autre part, je n’ai pas adhéré au dénouement de l’intrigue car il m’a paru fort tarabiscoté. En effet, chacun des protagonistes joue un jeu de dupe et ourdit son propre complot et j’ai fini par me sentir perdue. Je pense aussi que le livre souffre de l’effet visuel de la magie. Lire la description des tours enlève une grande partie du charme. Finalement, je suis restée peu sensible au cadre de San Francisco et du point de vue des personnages, j’ai préféré la femme de Houdini et son assistant.

Je reconnais pourtant le côté très bien documenté du roman et son épilogue nous restitue la véracité historique de certains faits et personnages croisés dans les récits et les petits arrangements avec les dates que l’auteur s’est permis pour son intrigue. J’ai notamment appris que les désormais célèbres Ser­vices secrets américains furent consti­tués en 1865 pour contrer la cri­mi­na­lité qui mena­çait la sta­bi­lité du pays. Ces derniers ont été diri­gés à par­tir de 1898 par John Wil­kie, per­son­nage mis en scène dans le roman.

En conclusion, un roman très bien documenté mais dont la partie enquête ne m’a pas convaincue. Dommage, il ne remplacera pas la saga des Nicolas le Floch. J’ai hâte maintenant de retomber sur un bon polar bien captivant !  Des suggestions ?

256 pages, Ed. Le Masque, oct. 2016.

Publicités

Une réflexion sur “Houdini Magicien et détective – Metamorphosis – Vivianne Perret

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s