Chercher midi à quatorze heure – Janet Evanovich

chercher_midi_a_quatore_heure_janet_evanovichJe démarre 2017 avec une lecture facile et « girly » : le 14ème tome des pétillantes aventures de la chasseuse de prime Stéphanie Plum. Les traductions de cette série ont repris en 2015 a un rythme soutenu et mes chroniques des tomes précédents sont ici : tomes 10, 11, 12, et 13.

Le contenu du résumé ne me convient pas, comme souvent. Je vous livre donc ma version des ingrédients au menu de ce 14ème opus. Stéphanie, encore à court d’argent, jongle entre deux missions. En tant que chasseuse de prime, elle bosse sur la disparition de Loretta, une parente éloignée de Morelli. Loretta a un fils ado et solidarité féminine oblige, Stéphanie se retrouve avec le fils de Loretta sur les bras ! Pour se renflouer, elle accepte également une mission pour Rangerman. Elle se retrouve donc à jouer les gardes du corps aux côtés de Ranger pour protéger une starlette capricieuse.  Pour compléter le scénario, l’auteur nous lance aussi à la recherche du butin d’un cambriolage de banque…

J’ai retrouvé avec plaisir la verve de Mme Evanovich dans la panoplie d’exubérants personnages proposés et dans les situations cocasses qu’elle nous a réservé, notamment un mémorable passage sur des faux cils. Voir Steph et Joe jongler avec un ado dans ce tome est une bonne idée, tout comme j’ai bien apprécié l’évolution du personnage de Lula (enfin des situations qui évoluent) et j’ai hâte de découvrir la suite. Par contre, il me semblerait logique que Stéphanie, éternellement dans la dèche, envisage de se passer de son appart puisqu’elle semble quand même engagée plus sérieusement avec Morelli et qu’elle passe un temps considérable chez lui. Cependant, au titre du tome suivant, « Retour à la quinze départ », je pressent du changement dans ce domaine…  Bref, à  part un petit bémol, ce 14ème tome a tenu ses promesses en nous proposant une aventure amusante et pleine de rebondissements.

Le 15ème tome est paru en octobre et je l’ai mis dans ma PAL car ces romans sont dans l’ensemble des valeurs sûres et de bonnes lectures zéro prises de tête et bourrées d’humour ! Pour finir, les deux prochains tomes semblent annoncés pour le mois de mars : « Saisi sur le vif » et « 17 ans de malheur ».

320 pages, Ed. Pocket, Trad. N Ancion, A. Demoulin, Mai 2016.

Publicités

2 réflexions sur “Chercher midi à quatorze heure – Janet Evanovich

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s