Petits secrets, grands mensonges – Liane Moriarty

petits_secrets_grands_mensonges-liane_moriartyL’australienne Liane Moriarty est l’auteur du roman a grand succès « Le secret du mari », paru en 2013 et traduit en 2015. Son roman suivant, « Petits secrets, grands mensonges » est paru en 2014 et est disponible en français depuis quelques mois. Ce titre fera prochainement l’objet d’une adaptation en série et du coup je me suis lancée dans sa lecture. Verdict : Mme Moriarty fait un sans faute, ses 2 romans sont des coups de cœur !

Pour ce qui est de la série, HBO va sortir « Big Little Lies » (le titre original du roman) en une mini série de 7 épisodes. Elle sera diffusée outre-atlantique à partir du 19 février et s’offre un casting de choix avec entre autre Reese Witherspoon, Nicole Kidman et Zoë Kravitz.

big_little_lies.jpgVous voulez savoir de quoi ça parle ? Voici la 4ème de couverture du roman : Meurtre ou tragique accident ? À la fête de l’école, quelqu’un a trouvé la mort. Mais qui est vraiment responsable du drame ?
Trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles épouses, des familles recomposées (ou décomposées), qui cachent tous ces redoutables petits mensonges que l’on se raconte à soi-même pour continuer de vivre…
Après Le Secret du mari, best-seller international, Liane Moriarty nous plonge une fois encore dans l’univers clos de ces quartiers résidentiels qui dissimulent derrière leurs jolies façades d’inavouables secrets. Avec elle, le sourire n’est jamais loin des larmes.

Dès les premières pages j’ai accroché et j’ai été totalement captivée par cette histoire que j’ai donc dévorée ! Comme dans le secret du mari, l’auteur maîtrise son suspense à merveille. On découvre petit à petit ce qui se cache dernière les apparents foyer modèle avec la grande question en filigrane : mais qui donc sera la victime lors de cette fameuse soirée quiz qui approche inexorablement ? Au fil du livre, on fait plus ample connaissance avec les familles qui fréquentent l’école et l’ambiance entre les parents d’élève vaut le détour. Les 3 personnages féminins principaux sont tous excessivement réussis, plein d’humanité, avec leurs défauts leurs qualités, leurs doutes, leurs fêlures et leur rage de tenir le coup. Cerise sur le gâteau, cette communauté d’apparence paisible évolue dans un cadre idyllique de bord de mer australien.

J’ai traqué les indices pour tenter de deviné qui sera la victime mais l’auteur nous mène par le bout du nez et ne dévoile les indices qu’avec une grande parcimonie. Bien sûr, on tente aussi de deviner ce qui pourrait mener au drame, qui serait impliqué,… Bref, j’ai cogité et j’étais loin d’avoir tout bien deviné car les rebondissements sont présents jusque dans les dernières pages.

Je n’ai donc qu’une seule chose à vous dire : foncez sur cette lecture qui est un vrai coup de cœur. Même si je connais le fin de mot de l’histoire je pense que je regarderai la série avec grand plaisir. Je suis assez curieuse de voir comment elle sera scénarisée. J’imagine des « flashforward » où l’on verra des gens interrogés sans savoir qui est la victime, comme ces passages de mini témoignages qui émaillent le livre. Et pas de doute, je lirai son roman Truly Madly Guilty paru 2016 lorsqu’il sera traduit… D’ici là, j’ai plein d’autres projets de lecture parmi lesquels pourrait figurer « American Gods » de Neil Gaiman, qui sera également prochainement adapté en série ou Glacé de Bernard Minier que je n’ai pas lu non plus et qui est actuellement diffusé en mini série sur M6.

500 pages, Ed.Albin Michel, Trad.  B. Taupeau, Août 2016.

Publicités

Une réflexion sur “Petits secrets, grands mensonges – Liane Moriarty

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s