Quelqu’un pour qui trembler – Gilles Legardinier

quelquun_pour_qui_trembler-gilles_legardinierGilles Legardinier est un auteur que j’apprécie beaucoup et qui navigue à travers différents styles. Ce roman-ci s’inscrit dans la série des histoires à couvertures de chat, même si, cette fois, il est plus discret et seule sa petite patte dépasse des fleurs.

Le ton de ce roman sera donc assez différent de « Premier Miracle », son dernier livre que j’ai lu récemment et qui nous embarquait dans une histoire d’aventure et d’espionnage. Ici, la 4ème de couverture nous laisse présager un roman moins trépidant et plus axé sur les sentiments humains. La voici:  Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.

L’histoire tourne bien sûr autour de la paternité de Thomas mais également autour de son déchirement d’avoir quitté un village indien, proche de la frontière pakistanaise où il a réussi à se sentir chez lui et autour des quelques pensionnaires d’une maison de retraite où il va accepter un poste. Au fil des pages, nous découvrons une belle brochette de personnages qui m’a un peu rappelé son roman « Complètement cramé » et Mr Legardinier nous a aussi réservé quelques situations cocasses dont il a le secret (par exemple une inspection de la maison de retraite). Si vous avez lu l’excellent « Demain, j’arrête », vous comprenez sûrement de quoi je parle.

Cependant, le point fort de ce très beau roman est  l’écriture pleine d’humanité de Mr Legardinier. Certes, ce n’est pas son livre le plus drôle mais c’est un roman plein d’émotions et d’amour pour ses proches. Nous sommes donc dans un registre d’émotions positive, à l’inverse de « Et soudain tout change » qui lui tendait vers le triste ou le dramatique. Une belle leçon d’humanité un très beau livre qu’à peine refermé, j’avais envie d’offrir à une amie, exactement comme ce fut le cas avec « Ça peut pas rater ». Mr Legardinier écrit des livres qui nous donnent envie de les partager et à nouveau, je met une mention spéciale à ses  remerciements qui donnent résolument envie de le rencontrer.

Cette lecture est aussi le premier des « trois livres que je suis sûre de lire en 2017 » que j’avais listé dans mon bilan 2016. Je ne suis pas déçue de mon choix, loin de là et je vous dit à bientôt pour du Michael Connelly, la suite des brillants de Marc Sakey et plein d’autres lectures.

480 pages, Ed. Pocket, Janv. 2017.

Publicités

5 réflexions sur “Quelqu’un pour qui trembler – Gilles Legardinier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s