Saisi sur le vif – Janet Evanovich

Saisi_sur_le_vif_Janet_EvanovichJe continue à piocher dans ma sélection de lectures pour le printemps et cette fois j’ai opté pour la 16ème enquête de la chasseuse de prime Stéphanie Plum.

Voici ce qu’annonce la 4ème de couverture : Porté disparu ? Vinnie, le cousin de Stéphanie, mais aussi son patron, s’est fait enlever par des mafieux qui réclament une rançon. Et ce n’est pas tout. La fine équipe, composée de Stéphanie, Connie et Lula, découvre que l’agence est dans le rouge : Vinnie a épongé ses dettes de jeu en puisant dans la caisse. Si elle veut sauver son job, Stéphanie va devoir non seulement retrouver son patron, mais aussi dénicher une belle somme d’argent. Mission impossible ? Peut-être pas… car Stéphanie vient d’hériter de la bouteille porte-bonheur de feu son oncle Pip. Avec Stéphanie Plum, même l’impossible est à prévoir !

Ce 16ème tome nous propose une intrigue consistante sur la disparition de Vinnie. Le contenu m’a donc plus satisfait que certaines autres enquêtes récentes. En effet, Stéphanie est confrontée à un vrai méchant de la mafia et sera plongée dans des affaires de malversations. Face à la menace qui pèse sur leurs jobs, Connie viendra gonfler les rangs du duo de choc formé par Lula et Steph. Bien sûr, elles auront le chic pour se mettre dans des situations invraisemblables, par exemple avec un alligator ou un troupeau de vache. Ce sont ces péripéties qui font le charme dans la saga quand elles sont associées comme ici à une bonne intrigue.

Côté cœur, nous retrouvons Steph qui a encore une fois rompu avec Joe… Ce dernier sera donc peu présent et cela libère l’espace pour le personnage de Ranger qui a bien évolué depuis les premiers tomes. Le voile de mystère s’est petit à petit levé autour de lui puisque Steph s’est souvent réfugiée chez RangerMan. Le lecteur en a appris plus sur son business et on sait qu’il est attaché à Stéphanie sur qui il veille presque en permanence. Je vous avoue que cet aspect de l’histoire m’intrigue même si on peut faire confiance à l’auteur pour encore la faire trainer en longueur…

En conclusion, ce tome 16 m’a offert une enquête qui m’a bien distraite et je n’en demande pas plus à cette saga. Cette histoire compense donc le tome 15 qui ne m’avait pas enthousiasmée. La fin du roman permet aussi d’envisager des réajustements professionnels pour Stéphanie à l’avenir. Je suis curieuse d’en savoir plus car un peu de fraicheur ne ferait pas de mal à la saga. Bref, suite à ce tome 16 convaincant, je met le suivant, 17 ans de malheur, dans ma PAL pour cet été.

352 pages, Ed. Pocket, Trad. N. Ancion et A. Demoulin, mars 2017.

Publicités

2 réflexions sur “Saisi sur le vif – Janet Evanovich

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s