Peste et Choléra – Patrick Deville

Peste_et_choléra_Patrick_DevilleAprès le diable de la Tamise, je reste dans la microbiologie avec un livre qui m’a été conseillé il y a déjà un moment. Peste & Choléra narre la vie d’Alexandre Yersin, un disciple de Louis Pasteur qui a découvert la bactérie à l’origine de la peste. Ce touche à tout fut également explorateur, médecin de bord, …

Le moins que l’on puisse dire est que sa vie fut riche et que c’est un personnage qui mérite amplement d’être découvert. De plus, le livre ne se cantonne pas qu’à lui. Des parallèles sont faits avec la vie de Rimbaud, qui a aussi eu la fibre de l’exploration (ce que je ne savais pas) et Yersin a croisé plusieurs autres personnages en dehors des Pasteuriens qui ont marqué l’histoire comme Paul Doumer qui fut Gouverneur d’Indochine puis Président de la France ! Le livre présente également des grandes inventions de la fin du 19ème et début du 20ème siècle comme le pneu de Dunlop, le vélo de Peugeot, puis les automobiles. En effet, Yersin s’est passionné pour de nombreux sujets allant de la microbiologie à ses débuts, à l’agriculture, l’astronomie, la physique,…

Le livre est construit sur une double trame. On démarre avec Yersin âgé, qui quitte la France en 1939 pour rejoindre l’Asie. Pendant son voyage, il relit ses carnets de note qui l’ont accompagné toute sa vie. On navigue donc entre les années 40 et le fil de la vie de Yersin. Une de ses grandes forces a aussi été de réussir à s’entourer de personnes brillantes. Il a crée un vaste domaine d’une rentabilité impressionnante a NhaTrang, dans l’actuel Viet Nam. Et c’est là que je mets le doigt sur une des difficulté du livre pour moi : la géographie de l’Asie à l’époque coloniale et plus précisément de l’Indochine. J’avoue que j’ai eu du mal à situer une partie des lieux évoqués ( Nha Trang, Dalat, le Tonkin, la Cochinchine, Saigon, Haiphong, …) Bref, merci à l’article de Wikipédia sur l’indochine ;). Mon autre bémol concerne la forme que j’ai trouvée par moment un peu pesante mais le contenu très instructif du livre rattrape sans problème cela.

En conclusion, je vous invite à découvrir le vie d’Alexandre Yersin et je salue le travail de recherche de Patrick Deville !

Je termine en partageant avec vous deux des nombreuses choses que j’ai apprises durant ma lecture : à sa grande époque l’institut Pasteur ne s’est pas cantonné à la France a essaimé dans les colonies françaises et l’arbre à noix de cajou s’appelle l’Anacardier.

264 pages, Ed. Points, Oct. 2013.

Publicités

Une réflexion sur “Peste et Choléra – Patrick Deville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s