Chimie imparfaite – Mary Frame

Chimie_imparfaite-MaryUn  ebook a petit prix qui propose une histoire sympa et très drôle, que demander de plus ? Du coup, j’ai été l’ajouter à ma sélection d’idées lecture ebook et polar pour l’été.

Lucy est un petit génie arrivé à l’université à 13 ans et qui, à 20 ans, est titulaire d’un doctorat en microbiologie. (Heuu oui j’avoue, après La diable de la Tamise et Peste et Choléra, la microbio revient souvent en ce moment mais ici rassurez-vous, vous n’en entendrez pas parler.) Jusqu’ici, elle a vécu dans une sorte du bulle sociale mais elle va devoir améliorer sa compréhension des interactions et des émotions humaines et se créer enfin un vrai entourage. Bien sûr, en s’ouvrant à ses émotions, elle va rencontrer un garçon…

Le schéma est classique mais l’héroïne est attachante, les personnages secondaires réussis et le livre réserve quelques réparties hilarantes ! Entre le côté héros nul en interactions sociales et le ton humoristique, ce livre m’a fait penser au théorème du homard que j’avais beaucoup apprécié. C’est le même style ici, peut-être orienté vers un public un peu plus jeune.

Le nouveau thème de recherche de Lucy, étudier les émotions en tant que pathogènes, ne m’a pas réellement convaincue (ou aurait pu être plus détaillé). Ce n’est pas plus grave que ça car c’est juste l’amorce du récit. Ce thème de recherche permet un début de roman extra où Lucy se retrouve dans le rôle de psy. Elle écoute durant ses séances les problèmes principalement de cœur des étudiants et ses questionnements, ses analyses des situations et ses propositions sont savoureux et valent le détour !

Bref, je suis très rapidement rentrée dans l’histoire qui fut très plaisante même si ça se lit vite. L’inventivité des frères de Lucy en matières de farces rivalise avec le franc-parler et le manque de tact de celle-ci et j’ai ris plusieurs fois au cours de ma lecture, chose assez rare que pour être soulignée.

J’ajoute une mention spéciale aux citations qui figurent au début de chaque chapitre, que j’ai bien appréciées (oui, souvent, je trouve qu’elles ne servent à rien). J’en partage une avec vous et je vous laisserai découvrir les autres.
« L’échec n’est pas toujours une erreur. C’est peut-être tout simplement le mieux que quelqu’un puisse faire dans des circonstances données. La véritable erreur, c’est quand on arrête d’essayer.
B.F. Skinner.

En conclusion, c’est une lecture détente très réussie même si l’histoire d’amour est cousue de fil blanc. Un petit tour sur le net, m’a appris que l’auteur a poursuivi dans cette série « imparfaite » et qu’elle a déjà écrit deux autres livres (en anglais)… A suivre…

750 kB, Ed. Mary Frame, Trad. P. Evrard, mai 2017.

Publicités

Une réflexion sur “Chimie imparfaite – Mary Frame

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s