Pandémia – Franck Thilliez

Pandemia_Franck_ThilliezHé oui, les amateurs de polar ont récemment été gâtés par les sorties poches. Après dans la ville en feu de Michael Connelly, place à Pandémia de Franck Thilliez. Alors, prêt pour une nouvelle enquête du duo Sharko et Hennebelle ? Si vous n’avez pas encore eu affaire à eux, je vous renvoie à leurs précédentes enquêtes : le syndrome [E], [GATACA], ATOM[KA] et [ANGOR].

Dès les premières pages de ce roman, j’ai plongé dans l’histoire, emportée l’écriture efficace de Mr Thilliez. J’ai également retrouvé avec plaisir nos 2 inspecteurs, plus d’un an après la fin de Atomka et la naissance de leurs jumeaux. Comme le laissait supposer la fin du tome précédent, on embarque dans une histoire de complot de très grande envergure.

J’avoue, j’ai eu un peu de mal à adhérer à cette thèse du grand complot et je suis contente que celui-ci n’ait été qu’en filigrane dans les enquêtes des tomes précédents. Pourtant, je reconnais que la convergence du mal observée ici est remarquable. De plus, le contexte d’une Pandémie et les passages mettant en jeu des scientifiques de l’Institut Pasteur de Paris m’ont bien plu, tout comme leur enquête pour remonter à l’origine de cette maladie qui se répand et décime la police. Le Dark Net est aussi un sujet intéressant et  l’auteur nous fait partager le désarrois de Sharko devant cette course contres les virus tant informatiques que biologiques et devant les nouveaux visages insaisissables du mal. Par contre, j’ai trouvé un peu dommage que Lucie soit assez rapidement mise en retrait dans cette enquête même si l’auteur nous présente une nouvelle figure féminine en la personne d’Amandine. Cette dernière travaille à l’institut Pasteur et viendra contribuer à l’enquête mais son côté névrosé à du mal a nous la rendre attachante.

J’ai été surprise à la fin du livre du choix du personnage pour l’épilogue et je m’étais attendue à voir Sharko raccrocher après avoir résolu cette enquête, conclusion ultime de plusieurs affaires. Dans la même logique, je pensais bien voir Camille et Nicolas les remplacer. Il n’en est rien l’auteur en a décidé autrement ! De même, Amandine sera confrontée dans sa vie personnelle à un élément qui selon moi aurait pu être un peu plus détaillé. Je n’ai pas trop compris la finalité de toute cette partie là de l’histoire… Du coup, je me dis que ça aurait pu épurer un peu les 696 pages de ce roman dont on fini par émerger en ayant besoin d’une bonne bouffée d’air frais.

En conclusion, attendez-vous à des surprises. Sinon oui la sauce a pris, oui le thème des virus m’a plu mais le grand méchant était un peu trop grand pour moi. Cependant, sa poursuite est passionnante et je reconnais le brio de faire se converger dans ce tome nos précédentes enquêtes. Pour ma prochaine lecture de cet auteur, je vais me tourner vers ses romans indépendants que j’ai pour le moment laissé de côté au profit de la série Sharko Hennebelle. Vu ma connaissance de ces 2 héros et de leurs histoires personnelles, je ne pense pas lire les romans antérieurs où ils évoluent chacun de leur côté.

696 pages, Ed. Pocket, mai 2016.

Publicités

2 réflexions sur “Pandémia – Franck Thilliez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s