La bibliothèque des coeurs cabossés – Katarina Bivald

la_bibliotheque_des_coeurs_cabossés-katarina_bivaldJ’avoue, c’est le bandeau sur la couverture qui indiquait « Si vous avez aimé Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, vous allez adorer » qui a attiré mon attention. Comme je garde un très bon souvenir de ce roman, j’ai succombé aux sirènes de la pub.

Si par le plus grand des hasards vous n’avez pas encore lu le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patate, foncez ! Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille cette chronique de mon amie blogueuse Marie.

Heureusement, je n’ai pas regretté ma faiblesse, La bibliothèque des cœurs cabossés est un roman très plaisant et qui fait du bien. Un des points commun entre ce livre-ci et « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » est leur côté épistolaire mais la référence est surtout un argument marketing avouons-le. Par contre, je n’avais pas lu la 4ème de couverture avant de lire le livre et bien m’en a pris : elle en révèle beaucoup trop sur l’histoire ! Pourquoi les éditeurs gâchent-ils le plaisir de la découverte aux lecteurs ?

Le roman débute par une lettre de Amy Harris, une veille femme de Broken Wheel, un petit village perdu au fin fond de l’Iowa. Amy écrit à Sara Lindqvist, une libraire suédoise de 28 ans avec qui elle partage sa passion de la lecture. Au chapitre suivant, nous rencontrons Sara fraîchement débarquée au USA. En effet, après 2 ans de correspondance, Amy a convaincu Sara de venir la voir. Les chapitres du roman alterneront entre les lettres écrites par Amy et les aventures de Sara car, dès son arrivée, Broken Wheel lui réserve quelques surprises.

Sara est attachante et son amour des livres transparaît beaucoup dans l’histoire. C’est un roman qui nous parle à nous qui aimons nous évader dans les livres. J’ai pris beaucoup de plaisir à voir Sara découvrir Broken Wheel et à la voir évoluer. En effet, pour Sara les gens sont plus intéressants dans les livres que dans la vraie vie où elle a du mal à les aborder. Mais, à Broken Wheel, elle va enfin prendre des risques et s’ouvrir aux autres. Le petit village de Broken Wheel est un personnage à part entière du livre, mais ses habitants ne sont pas en reste loin de là. La combinaison de tous ces éléments crée une atmosphère résolument optimiste et moderne. Même si la fin est un peu téléphonée, c’est une lecture très agréable, parfaite pour les journées ensoleillée où l’on n’a pas envie de lire des histoires de meurtres.

Comme c’est un livre que l’on croise beaucoup en ce moment, si vous voulez un deuxième avis, vous trouverez ici celui de mon amie Marie.

496 pages, Ed. Denoël, Trad. C. Bruy, 2015.

Publicités

12 réflexions sur “La bibliothèque des coeurs cabossés – Katarina Bivald

  1. Bonjour Zoé,
    J’avoue que je n’avais pas envie de lire ce livre mais ta chronique m’a fait changer d’avis. J’ai adoré le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates même si c’est du pur marketing, je vais emprunter celui-ci à la bibliothèque, il faisait partie de nos achats du mois.

    Audrey

    J'aime

    1. Salut Audrey, merci pour ton message. Ravie que ma chronique t’aide à te décider. J’espère que tu mettras la main dessus à la bibli et que tu passera un bon moment à Broken Wheel.

      J'aime

  2. Je suis justement en train de le terminer donc je suis venue jeter un œil sur ton blog, pensant bien qu’il en faisait partie :-)
    Ce roman donne d’ailleurs de nouvelles idées de lecture. et dès les premières lettres entre Amy et Sara, elle évoquent Millénium que je viens de dévorer donc ça m’a plu :-)

    Le début, très descriptif, est parfois un peu long mais j’apprécie au fil de l’eau les rencontres entre Sara et les habitants de Broken Wheel. à voir comment vont se dérouler les 30 dernières pages qu’il me reste….

    il va falloir que je me procure Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates maintenant ! :-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s