La fille-sortilège – Marie Pavlenko

Une envie de Fantasy sans vouloir me lancer dans une nouvelle saga, un résumé qui m’a plu et intriguée, voilà comment j’ai entamé ce livre. Et heureusement que le résumé était tenant parce que la couverture elle est un peu tristounette… Elle a failli me faire passer à côté de ce super roman !

Résumé : Six Clans dirigent la Cité. Chacun possède une Magie qui commande aux éléments ou aux êtres vivants. De leur union dépend l’équilibre. C’est pourquoi durant la Fête des Échanges, les adolescents sont soumis à des épreuves, en vue d’être initiés. Parce qu’elle a échoué, la jeune Érine est bannie, loin de sa famille et de son Clan. Condamnée à survivre dans la zone d’exil, elle va bientôt découvrir le sombre secret de la Cité. Et le terrible complot qui menace de la détruire.

 Le plaisir que je prends à lire des romans de fantasy est souvent autant lié à l’univers dans lequel se déroule l’histoire qu’aux personnages et aux événements. Ici, la cité des Six prend vie sous nos yeux grâce à la Plume de la française Marie Pavlenko. Elle a construit un très bel univers, riche, intrigant, peuplé d’animaux étranges (des hitotes, des korks,…), où poussent des fruits fabuleux (un peume, une friole, …) et siège d’une magie qui laisse rêveur. Les termes créés spécifiquement pour l’histoire illustrent bien l’inventivité de l’auteur et facilitent notre immersion.

Les 6 clans de la cité des six occupent chacun un quartier défini. Sourciers, Planteurs, Dresseurs, Façonniers, Couteliers et Guérisseurs contribuent chacun à leur manière à la vie et à l’harmonie de la cité. Chaque clan possède des talents magiques qu’il utilise pour sublimer son travail (avoir des arbres qui donnent des fruits plusieurs fois dans l’année, des tissus plus brillants ou épais, etc). Les clans vivent dans l’abondance et la sécurité mais cette cité idyllique, gouvernée par les descendants des fondateurs de ces six clans, a ses dysfonctionnements et ses parias. Il y a tout un peuple de laissés pour compte qui vivent dans deux autres quartiers. Ce sont les hors-clans ou Orklas comme ils se nomment. Ils vivent dans la misère et sont sans foi ni loi. Ce roman aborde donc les thèmes de la discrimination sociale et de l’accaparement des richesses par certains. Corruption politique, manipulation scientifique, sont également au programme tout comme l’idée de la préservation des ressources. Des sujets actuels dans un univers fantastique. Du coup, bien que l’héroïne du récit soit une ado, le roman n’est clairement pas réservé qu’aux jeunes.

Finalement, alors que je ne voulais pas une saga, je suis ressortie du roman en regrettant qu’il n’y ait pas de suite ! Qui sait, nos attachants héros sont jeunes, peut-être vivront-ils un jour d’autres aventures. Je me suis laissée emportée par l’histoire et je me suis vraiment bien plu dans cet univers ! Le petit bémol, une fois les révélations commencées, les choses s’enchaînent relativement rapidement jusqu’au dénouement. Un rythme un peu moins trépidant aurait pu être envisagé pour prolonger notre plaisir. Mais j’ai été transportée par ce roman, j’ai eu un coup de cœur pour son l’univers, c’est donc une grande réussite. Du coup je pense me tourner rapidement vers la trilogie de Marie Pavlenko « Le livre de Saskia ».

431 pages, Ed. Le Pré aux Clercs, 2013.
Publicités

13 réflexions sur “La fille-sortilège – Marie Pavlenko

    1. Oui, laisse toi tenter il vaut le détour. As-tu déjà lu quelque chose de Marie Pavlenko ? Bonnes lectures et n’hésite pas à repasser me donner ton avis quand tu l’auras lu.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s