Au bout de la nuit – En compagnie du diable – Tess Gerritsen

J’ai poursuivi ma lecture des romans de Tess Gerritsen ayant inspiré la série Rizzoli et Isles. Les livres gagnent à être connus. Leurs intrigues sont très bonnes, l’auteur maîtrise le suspense et les personnages sont bien plus complexes que dans la série.
Si vous voulez des infos sur les tomes précédents ou si vous cherchez de bons polars, vous trouverez ici mes posts sur les 1er, 2ème, 3ème et 4ème tomes. Si ces romans ne vous intéressent pas, j’évite de vous polluer en regroupant dans ce post mes avis sur les tomes 5 et 6. J’ai lu « Au bout de la nuit », le 5ème opus  il y a quelques mois et je viens de lire le suivant « En compagnie du diable ».

Au bout de la nuit

Tess_Gerritsen-Au_bout_de_la_nuitLe livre démarre sur un prologue violent, des femmes dans le désert mexicain, surement vouées à entrer clandestinement aux USA pour le compte d’un réseau de prostitution. Ensuite, nous retrouvons notre duo Rizzoli et Isles pour une enquête pleine de rebondissements. Au menu de ce 5ème tome : une prise d’otage dans un hôpital, un cadavre qui ouvre les yeux à la morgue, un complot et une sordide affaire d’esclavage sexuel. Côté vie perso, dans tome-ci, Jane va faire face à la maternité… Le moins que l’on puisse dire est qu’elle ne voit pas la vie en rose et qu’elle est très frustrée de devoir s’éloigner de ses enquêtes. Celle-ci impliquera le FBI et d’autres agences gouvernementales et c’est principalement aux côtés de Gabriel que nous la suivrons.

Je suis ressortie du livre avec un sentiment un peu mitigé. J’ai lu le livre rapidement, signe que l’histoire m’a plu mais j‘ai aussi eu l’impression de ne pas vraiment être surprise et de voir se dessiner la suite des évènements. Pourtant, je ne peux pas dire que ce livre est moins bon que les précédents et il dénonce un vrai fléaux de la société. Peut-être que je n’étais pas réceptive à une nouvelle histoire de complot du gouvernement américain, surtout que le livre a de nombreuses critiques très positives.

441 pages, Ed Pocket, Trad. H. Tezenas 2011

En compagnie du diable

Tess_Gerritsen-En_compagnie_du_diable

J’ai fait une pause de quelques mois avant de lire ce 6ème tome. D’une part parce que j’avais lu rapidement les 5 premiers et d’autre part parce le 5ème m’avais laissé une impression en demi-teinte. Bonne nouvelle, point de complot dans les hautes sphères de l’état dans ce tome-ci. A la place, nous plongeons dans les milieux satanistes ! Attendez-vous à du suspense angoissant et à un méchant qui vous glacera le sang.

Une scène de meurtre sordide, des indices qui font penser à un rite sataniste et voilà nos deux héroïnes parties à la traque d’un tueur que rien ne semble arrêter. Rizzoli prend les commandes de l’enquête avec son habituel caractère peu commode. Pour ne rien arranger, elle se retrouve à nouveau confrontée à la psychiatre Joyce O’Donnell, qui l’horripile et qui, en peu de mots, parvient à la faire sortir de ses gonds. Bien sûr, Maura Isle n’est pas en reste et jouera un rôle tout particulier dans cette enquête.

Cette petite plongée dans l’univers sataniste m’a bien plu. Comme vous pouvez vous en douter, pour les deux esprits cartésiens de nos héroïnes, le démon n’est qu’un mythe. Pour elles, le mal n’est pas une puissance occulte. Elles sont tous les jours confrontées à son expression de manière fort concrète via leur travail. Pourtant, cette enquête parviendra à faire vaciller certaines de leur convictions ou certitudes.
J’ai beaucoup apprécié les facettes sur l’étude du personnage du démon dans différentes civilisations et au travers de ces passages, on perçoit le beau travail de documentation de l’auteur. C’est donc une lecture aussi enrichissante qu’éprouvante pour nos nerfs. En effet, viennent s’ajouter à ce volet sataniste une bonne intrigue qui réserve son lot de surprises et un méchant qui vous fait frémir. Tous les ingrédients sont ainsi réunis pour un polar réussi !

Ma pause dans ma lecture de cette série a donc été bénéfique. J’ai retrouvé le plaisir de lire les aventures de Jane et Maura ! Ce roman met en scène notre tandem dans toute sa splendeur et j’apprécie de suivre l’évolution de nos personnage et de leur entourage au fur et à mesure des livres. A nouveau, j’éprouve la curiosité d’aller voir les autres récits de Mme Gerritsen… Vais-je attendre d’avoir lu tous les Rizzoli et Isles sortis en poche avant cela ? Si vous avez un titre à me conseiller n’hésitez pas à me faire signe.

444 pages, Ed Pocket, Trad. P. Safavi 2012

Publicités

Une réflexion sur “Au bout de la nuit – En compagnie du diable – Tess Gerritsen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s